Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Domenica

Prière...

11 Avril 2007 , Rédigé par Maria Cesare Publié dans #Domenico


Ce soir...
Une pensée...
          pour mon...
                     Frère......

Ce poème...
          Je lui....
               Dédie.....

Avec tout mon coeur...

Prière...

Combien d'ennuis, combien de temps ?

Devrais-je vivre en t'attendant,

Les heures, les jours, sont pour autant,

De cauchemars et de tourments.

 

Passent les nuits, soufflent grands vents,

Que ce calvaire est grandissant !

Mon Cœur, mon Ame, sont pour autant,

Déchirés et fardeaux pesants.

 

Sainte Marie ! je fais serment,

De faire un vœu si déchirant !

Si je n'arrive, malheureusement,

A retrouver ce Frère aimant.

 

Mais Dieu ne veut, assurément !

Echec si fort et si cuisant,

Car "Il" sait bien que durement,

J'aurai cherché, pendant mille ans.

 

         A toi mon frère que je ne connais pas

 

                   Maria Cesare. Le 11 avril 2007

            La baie de Naples

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rejane 13/04/2007 17:09

Emouvante déclaration d'amour pour ce frère que j'espère, tu finiras par retrouver. Il faut croire à la chance, et surtout aujourd'hui vendredi 13 :)http://forums.poesieland.net

Valerie 12/04/2007 22:58

Bonsoir Maria!!!! je le souhaite que tu le retrouves un jour, vraiment...
Ton poëme est très beau ;-)

leia 12/04/2007 17:14

un passage....je viens de découvrir ton blog...
trés sympa....
merci des tes commenaires chez Gérard...
bisous et a bientot....

Nathalie 12/04/2007 16:12

Bonjour douce Amie,
je te souhaite de retrouver ce frère que tu cherche dans tes poème charger d'amour a lui transmettre , je prie aussi pour que vous puissiez vous retrouver un jour  que j'espère prochain     gros bisous tendres    bien à toi Nathalie

Michel 12/04/2007 10:20

Bonjour MariaJe suis certain que où soit ton frére, il lis ces sublime poèmes que tu écris avec ton coeur.Je te fais de Gros Bisous, tendrement                                                                                              Michel