Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Domenica

Ô ! Mon Ame...

22 Juin 2007 , Rédigé par Maria Cesare Publié dans #Poésies

ame.jpg                          Ô ! Mon Ame…

 
                           Laisser pénétrer en mon cœur, mille revers,
                           Et ce faisant, place de choix aux pires tourments,
                           Dans ma chair meurtrie, tant de sentiments pervers,
                           Seules concessions de mon Ame en hurlements.

 
                           Ô ! Solitude glacée d’un fantôme errant,
                           Je vous hais, Vous ! Mes années, en zombie, passées,
                           Mon Ame martelée par le temps, s’égarant !
                           Sur d’improbables sentiers, de malheurs, jonchés.

 
                           Fuyez ! Nuits de froideurs, aux senteurs de soufre,
                           Angoisses ! Envahissant les limbes de mon esprit,
                           Me plongeant en souffrances, aux  bords de ce gouffre,
                           Où toutes ténèbres  n’effaceront mon mépris.

 
                           Confusions de sentiments et corps en lambeaux,
                           Où trouver le repos ou réponses en ces lieux ?
                           Sans faillir pourtant, j’aurai cherché le flambeau,
                           Seuil d’une vie rivée à l’horizon des Cieux.

             
                                  Maria Cesare. Le 23 juin 2007 
clair-de-lune.jpg  
     

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nina de zio peppino 26/06/2007 14:41

Maria, Ton prénom respire la poésie…Je lis tes mots à voix haute, au bureau. Ils résonnent dans l'espace comme le vent.J'aime beaucoup ce que tu ressens.

angel 26/06/2007 14:41

GROS BISOUS SUR CETTE MERVEILLE BISOUS

Blackwolf 26/06/2007 06:57

Comme toujours : un régal de venir chez vous !Amicalement.Blackwolf

BRONCHAL FERNANDO 25/06/2007 21:47

Que de déchirements...mais faut avouer que ça rend bienbizfernando

runner 25/06/2007 18:36

Tant de douleur et de ce vide que je ressens tellementCombien proche de moi tu es, au dedans des tourments!bien à toi, Mariarunner