Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Domenica

Hymne à mon frère

15 Mai 2007 , Rédigé par Maria Cesare Publié dans #Domenico

Ce soir, j'ai envie de vous imprimer une deuxième fois cet hymne
car mon frère me manque......

fountain31-big.jpg
220px-calzada_romana_barcena_de_pie_de_concha_1.jpgHymne à mon frère            

 A toi, mon frère, mon inconnu,
 Dans la nuit noire, je t'ai perdu,
Cherche, mon coeur, ton frère t'appelle,

 Sonne le glas, dans la chapelle.

 
 Au coeur de cette immensité,
 Où est passée ton Entité ?
 Cherche, mon coeur, ton frère t'appelle,
 Sonne le glas, dans la chapelle.

 
 Jungle ou forêt à traverser,
Chemin faisant et à tracer,
Cherche, mon coeur, ton frère t'appelle,
 Sonne le glas, dans la chapelle.

 
On torture en captivité,
Pièges et serpents à éviter,
Cherche, mon coeur, ton frère t'appelle,
Sonne le glas, dans la chapelle.

 
Cris et blessures et chairs meurtries,
Ton pauvre corps, ainsi croupit,
Sonne le glas, dans la chapelle,
Cherche, mon coeur, ton frère t'appelle.

 
Canons qui pleurent, mines qui sautent,

Marche mon frère, la tête haute,
 Sonne le glas, dans la chapelle,
Cherche, mon coeur, ton frère t'appelle.

     A toi, mon frère, que je ne connais pas...

            Maria Cesare. Le 16 mai 2007 
300px-romaviaappiaantica03.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

surfingmoune 18/05/2007 10:10

"Un seul être vous manque et tout est dépleuplé"A. Lamartine (Méditation)Affectueuses penséesSurfingmoune

Thalie 17/05/2007 16:01

coucou mon amie,comme je te souhaite d'apaiser ton coeur par le fait de retrouver se frère si cherement attendu, et moultes fois cherché en vain... ma douce je sombre dans une mélancolie qui n'en finie pas ... je ne puis t'exposer les choses je prefere attendre que les choses se tasse car rien que le fait d'y penser et me voila partie en vrille.... je suis désolée d'etre de si piètre compagnie ma douce amie      bisous tendres         affectueusement nathalie

angel 17/05/2007 13:48

je suis bouleverser par ton ecris car je sais ce que tu ressens a mon plus grand regret .. je t embrasse et te remerci pour cette douceur sur ce blog ..bien a toi ..un ange qui passe ....

runner 17/05/2007 07:39

Combien ton poème me touche... Et va loin dans mon vécu pour moi qui ai toujours vécu avec le regard de ce frêre mort avant moi. Je l'ai cherché longtemps... Je l'ai vu partout. Et toujours j'ai vécu pour lui dire qu'il était en moi qu'il était Moi.Je ne sais le drame qui te touche. Chaque homme et chaque femme dans sa nuit cachent leurs tourments. Sache que les miens rejoignent les tiens et forgent la même souffrance profonde qui ne peut s'apaiser que dans la pause d'un poème... A bientôt Maria.

jean-marie (Lambert Palis) 16/05/2007 13:56

bonjour, Maria CesareC'est beau, cette poésie est remarquable, tout comme la présentation.je reviendrai le plus souvent possiblebisesj'm