Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Domenica

Sombre jour

30 Avril 2007 , Rédigé par Maria Cesare Publié dans #julia-brigida

 Sombre jour

Que m'importe ce jour,
Si je dois à mon tour,
Payer pour cette vie,
Qui me donne du souci.larmes-am--res.gif


Je ne puis pas ainsi,

Continuer de vivre, oui !
Je préfère et de loin,
M'en aller sans chagrin.


Ô ! Vie dure et cruelle,

Sais-tu comme tu es belle !
Mais tu agis toujours,
Sans penser, sans détours.


Ne prenant pas le temps,

De revoir auparavant,
Si, par quelques égards,
Epargner un  regard.


Pourquoi t'obstines-tu ?

Ô ! Caractère obtus,
A traiter de la sorte,
Quiconque ose et supporte,


Aléas d'une vie,

Sans rides et sans un pli,
Et en courbant l'échine,
Sous une pluie d'épines...

 Maria Cesare.Le 1er mai 2007 livre.gif  

  Il n'est de plus dur moment...                

                          Que celui de la réflexion sur soi-même..

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Domenica 09/07/2007 12:04

Réponse à " J "Je n'ai toujours pas trace de votre adresse e-mail, écrivez-moi à l'adresse e-mail indiquée sur mon blog et ainsi, j'aurai votre adresse.......Au plaisir de vous relire et de faire un peu connaissance... Bonne journée. Maria

J. 09/07/2007 10:08

Je m'excuse pour cette réponse tardive ... n'ayant pas, en ce moment, souvent l'occasion de venir lire vos nouveaux poêmes ...Alors je réponds à votre requête et laisse mon adresse mail.J.

Domenica 20/06/2007 18:01

Cher Inconnu " J ",J'aurais aimé vous répondre en particulier mais vous n'avez laissé aucune adresse, alors, j'espère que vous reviendrez voir votre article ... J'ai bien aimé votre appréciation et la phrase dont vous faites allusion, je la connais bien, puisqu'il s'agit de l'Enfer de Dante dans " il canto nuovo " quand Virgile dit a Dante ": Nessun'maggiore dolorè, che riccordarsi del'tempo felicè, nella miserià ".......J'en suis très émue et j'espère que vous donnerez une suite....Salvi Straniero ! Maria

J. 20/06/2007 15:50

Bonjour, Je décide de laisser une trace de mon passage sur votre blog à la suite de ce poême ... Il reflète très bien ce que chacun d'entre nous traverse ... ou a traversé ... Pour ma part je fais partie de ceux qui ne courberont jamais l'échine face à la dureté de la vie ... Se battre !!! Tel est mon leitmotiv ... Mais parfois ... l'incompréhension fait rage dans nos têtes ... et la réflexion sur soi-même ne suffit pas ... Alors il faut avoir la force de balayer le passé et aller toujours plus loin ... Mais surtout il ne faut jamais oublier les moments rudes que la vie nous fait subir ... et ainsi profiter de chaque instants de répis ... et s'en délecter ...Je terminerai par cette citation d'un grand homme : "Il n'est pas de douleur plus grande que de se souvenir des jours de bonheur dans la misère"Merci de mettre des mots sur ce que nous ressentons tous mais que nous nous refusons à dire ...J.

la mouette 11/05/2007 14:40

coucoutout un programe  !se regarder dans une glace , sans détourner les yeux .